La chirurgie réfractive

Corriger les défauts optiques de l’œil afin de bien voir sans lunettes ou lentille de contact

La chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive vise à corriger les défauts optiques de l’œil afin de bien voir sans lunettes ou lentille de contact.

La chirurgie réfractiveLes défauts optiques, ou vices de réfraction, les plus communs sont :

La myopie

L’œil est trop long par rapport au système optique constitué par la cornée et le cristallin. Les objets situés au loin sont flous.

L’hypermétropie

L’œil est trop court par rapport au système optique constitué par la cornée et le cristallin. Un effort d’accommodation permet une image nette.  Ceci entraîne une  fatigue visuelle, une vision fluctuant au cours de la journée, des maux de tête. Ces symptômes deviennent de plus en plus présents au fil des années.

 L’astigmatisme

Deux lignes perpendiculaires ne peuvent être vues nettement au même moment. La cornée est déformée en forme de « ballon de rugby ». Il peut être associé à la myopie, à l’hypermétropie ou mixte. Léger, il est difficile de reconnaître les chiffres ronds (0,5,6,8,9). Fort, la gêne est similaire à ce qui est décrit pour l’hypermétropie.

La presbytie

Le mécanisme d’accommodation qui permet de réaliser la mise au point quelle que soit la distance de l’objet se grippe. Ce défaut s’ajoute aux trois précédents vers l’âge de 45 ans.

Chirurgie pour corriger les défauts optiques de l’oeil

Corriger ces défauts nécessite de modifier le système optique constitué par la cornée et le cristallin.

La forme de la cornée peut être changée par le laser ou la chirurgie.

Le cristallin peut être remplacé par un cristallin artificiel :

  • de faible puissance pour la myopie,
  • de forte puissance pour l’hypermétropie,
  • torique pour l’astigmatisme, et
  • multifocal pour la presbytie.

Un implant peut être inséré dans l’œil sans enlever le cristallin.

Chacune de ces techniques a ses limites, ses contre-indications, ses effets secondaires, ses complications potentielles. C’est pourquoi une consultation pour connaître les motivations et attentes du patient, et réaliser un examen approfondi des yeux est indispensable. Ce bilan permet de déterminer si une chirurgie est possible et quelle technique est la plus à même de donner un bon résultat.

Remboursement de la chirurgie réfractive ?

Bien que reconnue comme chirurgie fonctionnelle, c’est-à-dire visant à améliorer la capacité physique du patient, elle n’est pas remboursée par l’INAMI et donc entièrement à charge du patient.

Quelques assurances complémentaires interviennent partiellement. Il convient de se renseigner auprès de la compagnie ou du courtier.

Indications de la chirurgie réfractive

Obligation professionnelles pour les métiers où le port de lunettes ou de lentilles de contact pose problème. Nécessité d’une vision minimale pour être admis.

Pratique de sports ou d’activités de plein air.

Vice de réfraction difficile à corriger par lunettes.

Intolérance aux lentilles de contact.
Désir de se passer de lunettes.

En savoir plus

Déroulement d’une intervention

L’opération des yeux au laser excimer est très rapide et totalement indolore.

Traitement des yeux au laser excimer

Ce laser émet un rayon dont l’énergie va permettre de sculpter la cornée et de corriger les défauts réfractifs de l’œil.

Techniques laser de chirurgie réfractive

Le Centre chirurgical Vision et Lasers de Namur réalise des opérations des yeux au laser excimer PRK, PTK et LASIK

Pour une prise de rendez-vous ou si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir d’y répondre.