Pour votre information : les corps flottants du vitré

Les corps flottants du vitré

Les corps flottants du vitré sont fréquents. Ils disparaissent spontanément en quelques semaines ou sont trop petits pour poser problème. Quand les corps flottants persistent, ils peuvent être très gênants dans la vie de tous les jours.
Qu’est-ce qu’un corps flottant ?

– L’œil a la forme générale d’un globe, constitué dans sa plus grande partie par une enveloppe fibreuse blanche : la sclère, sur laquelle se fixent les divers muscles permettant les mouvements oculaires, et par un hublot transparent en avant: la cornée. L’intérieur du globe oculaire est tapissé par une membrane: la rétine, siège de nombreuses cellules nerveuses sensibles à la lumière, aux formes, aux couleurs, et qui transmettent au cerveau par l’intermédiaire du nerf optique, ce que nous voyons. Le vitré est la masse gélatineuse qui remplit l’intérieur de l’œil et maintient son volume. Ce vitré est transparent mais il va se modifier avec le temps. Ce liquide, comme le reste de l’organisme, vieillit et forme des condensations : les corps flottants ou « mouches volantes ».

 

Quels sont les symptômes présentés ?

Les corps flottants sont des tâches mobiles, points noirs ou filaments plus ou moins sombres, plus ou moins définis, qui vont passer, voltiger, comme suspendues dans l’air quand l’œil bouge. Les mouvements de l’œil font qu’ils se déplacent en même temps mais poursuivent leur mouvement après l’immobilisation des yeux. En général ils sont bien visibles quand on regarde une surface claire et uniformément éclairée : le plafond, le ciel, ou une page blanche. Ils sont parfois accompagnés de points brillants intermittents. Parfois existe la perception d’éclairs surtout lors de la constitution d’un décollement du vitré qui s’accompagne de l’apparition brutale de nombreux corps flottants.

 

Qu’est-ce que le décollement du vitré ?

– L’âge favorise la présence des corps flottants, et on constate souvent leur majoration quand se produit après 50 ans, le décollement du vitré, qui est un phénomène courant dû le plus souvent au vieillissement du vitré, parfois à un traumatisme. Le patient présente alors brutalement devant un œil des images de multiples points noirs, une toile d’araignée, des « mouches volantes » importantes et gênantes. Au début il croit qu’il s’agit d’éléments extérieurs, mais il se rend vite compte qu’en fait c’est dans l’œil que le phénomène est présent.

Lorsque le vitré se détache,  ses attaches rétiniennes tirent sur la rétine, ce qui peut engendrer des complications (déchirure, décollement de rétine ou hémorragie).

Il faut consulter rapidement un ophtalmologiste qui va explorer minutieusement le vitré et l’ensemble de la rétine, principalement la périphérie rétinienne.

L’évolution spontanée du décollement postérieur du vitré est dans la plupart des cas favorable avec une diminution ou une disparition des symptômes avec le temps.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter devant la perception de corps flottants, de mouches volantes, de filaments…, mais leur apparition soudaine nécessite un examen approfondi de la rétine. La survenue de phosphènes, brefs éclairs perçus dans une même direction, ou d’une multitude de fines mouchettes, sont des signes qui indiquent un risque plus élevé de complications rétiniennes.

 

Quelles sont les possibilités de traitement des corps flottants ?

Ne rien faire et attendre que le patient s’y habitue avec le temps. L’adaptation cérébrale amène à en négliger les symptômes. Les corps flottants se déplacent progressivement vers l’avant et leurs ombres sur la rétine se font plus diffuses.

– Il n’existe pas de traitement médicamenteux efficace des corps flottants. Aucune étude scientifique n’a permis de mettre en évidence une réelle efficacité des multiples compléments alimentaires proposés sinon par un effet placebo.

La vitrectomie complète est une opération chirurgicale lourde et non dénuée de risque. Cette opération consiste à introduire dans l’œil trois tubes et à découper et aspirer les corps flottants. La cataracte est une complication très fréquente de cette opération. Il faudra donc l’opérer dans une seconde intervention à plus ou moins brève échéance. Des déchirures rétiniennes et un décollement de la rétine peuvent survenir. Une infection (rare) peut aboutir à la perte de l’œil. La vitrectomie n’est généralement pas indiquée pour supprimer les corps flottants, sauf s’ils sont très invalidants pour la vision. Le risque de complications est trop élevé pour le bénéfice à attendre de l’intervention.

Une vitrectomie limitée au centre du corps vitré peut soulager, avec moins de risques de complications, ceux qui ne supportent vraiment pas leurs corps flottants.

Un traitement par laser YAG peut être effectué dans les cas où les corps flottants sont très invalidants. Ce laser peut être entrepris sous certaines conditions: corps flottants unique ou peu nombreux, bien visibles par l’ophtalmologiste à l’examen du vitré, de consistance pas trop fibreuse. Si les corps flottants ne sont pas situés trop près de la rétine (risque d’hémorragie rétinienne) ou du cristallin (risque de cataracte), un traitement par laser peut les aider à se résorber, les vaporiser et les faire disparaître ou les fractionner en petits corps flottants moins gênants.